Ville des Ulis, terre de talents

www.lesulis.fr

Chenilles processionnaires : prenez garde !

Environnement Publié le 19 mars 2019

Véritables nuisibles, les chenilles processionnaires ont reformé leurs cocons en haut des pins cet automne. Inoffensifs l’hiver, ces insectes deviennent potentiellement dangereux au printemps. Le service Espaces verts prend les devants chaque année pour limiter les risques.

Les dangers pour la santé

Le contact avec ces chenilles peut provoquer démangeaisons et réactions allergiques, parfois graves. Aussi, la première des précautions à prendre est de s’assurer que personne ne les touche. Le danger concerne plus particulièrement les enfants et les animaux car les chenilles tombent au sol à partir du mois de février. 

Un traitement adapté à la biodiversité

Aux Ulis, la méthode de traitement retenue tient compte des cycles biologiques et respecte la biodiversité dans son ensemble. 

Tout au long de l’année, des actions sont menées afin de tenter de limiter les dégâts : 

  • Automne : mise en place de nichoirs à mésanges à proximité des colonies. Ces oiseaux sont friands de chenilles et en consomment des dizaines par jour.
  • Décembre : pose de sacs de collecte autour du tronc. Plus de 35 arbres envahis ont été traités sur la commune, particulièrement dans le quartier de la Queue d’Oiseau.
  • Février : chute des chenilles au sol pour se transformer en papillon ou pour fuir les oiseaux.
  • Mars : échenillage (suppression du cocon) dans certaines zones de la ville, comme les groupes scolaires.
  • juillet : incinération des sacs de collecte et installation de pièges à phéromones pour capturer un maximum de papillons mâles et limiter ainsi leur reproduction et la production de nouveaux cocons l’automne suivant.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

Envoyer Twitter Facebook Google+
Haut de page

Filtrer par thèmes

Retour à la page d'accueil Haut de page