Ville des Ulis, terre de talents

www.lesulis.fr

Fermeture de la rue du Vaucluse : pour qu’Orsay ouvre au moins une voie aux Ulissiens.

Transports/Circulation Du 1 au 10 sept. 2017

Des années que cela dure. Des années que les Ulissiens doivent faire détours et tours de ville pour contourner les rues fermées par les précédentes municipalités d’Orsay et Bures-sur-Yvette. Des années que nombre d’Ulissiens vivent ce que certains découvrent depuis le 31 août, rue du Vaucluse.

Il est temps que les choses changent. Plus que jamais à l’heure où nous voulons tous un territoire uni et fort, il est primordial de nous entendre. Quand bien même, face au silence d’Orsay malgré plusieurs demandes officielles, il faille passer par une fermeture symbolique à titre d’exemple. Objectif : s’il faut un « électrochoc » pour faire bouger les choses et en parler, qu’à cela ne tienne…

Action-réaction : vers un Conseil inter-quartiers "Orsay-Les Ulis", enfin !

Et il faut croire qu’au final l’électrochoc a du bon… Mise en place le 31 août, cette fermeture aura permis de parvenir en une journée à ce que la ville des Ulis attend depuis des mois : ouvrir le dialogue sur le sujet.

Vendredi 1er septembre, un échange entre les deux maires a permis d’envisager la tenue d’un conseil inter-quartier commun entre habitants d’Orsay et des Ulis.

Une réunion publique ouverte aux habitants et riverains des Ulis et d’Orsay, et qui aborderaient des sujets communs : circulations douces, transports, intercommunalité et … circulation optimisée entre Les Ulis et Orsay. Un premier pas constructif et encourageant qui pourrait laisser envisager un compromis dont l’objectif serait partagé : l’intérêt général. La date est à trouver et les deux mairies vont travailler ensemble sur le sujet.

Avant le grillage, des mois de demande de dialogue.

Cette fermeture symbolique a un objectif clair : que la ville d’Orsay ouvre au moins une ou deux voies. Il ne s’agit pas d’ouvrir toutes les voies à la circulation automobile !  Ce serait inconséquent pour la circulation, le quotidien et la sécurité des riverains. Il s’agit d’ouvrir un dialogue constructif entre nos deux villes pour qu’une voie au minimum, celle qui n’aurait pas ou très peu d’incidence sur la circulation, soit ouverte.

Comme l’ont fait toutes les municipalités des Ulis, Françoise Marhuenda depuis trois ans interpelle David Ros, maire d’Orsay, pour que ce dialogue soit engagé. De façon sereine et responsable. (voir encadré). Dans la concertation et le dialogue, pour trouver une solution qui conviendrait aux deux parties. Le poids de l’histoire ne doit pas nous empêcher de changer les choses. Il est possible, en prenant en compte les enjeux de circulation, de sécurité et d’espaces publics, de trouver une alternative.

Aucune réponse n’a été reçue. Silence et immobilisme. Face à cette situation, et parce qu’il s’agit d’un vrai sujet de sécurité (les détours imposés par les fermetures sont un temps supplémentaire aussi pour les secours et forces de police. Un temps supplémentaire qui peut être tragique et crucial, notamment pour les riverains Orcéens), la ville des Ulis a fait le choix d’illustrer par l’exemple ce qu’implique  une voie fermée pour les usagers. Les réactions immédiates prouvent bien l’absurdité d’une fermeture quand elle est unilatérale…

Cette fermeture symbolique a été étudiée techniquement au préalable : deux autres accès sont possibles pour rejoindre le groupe scolaire de la Queue d’Oiseau et le collège Mondétour. (Plan des accès). La ville mesure le détour temporaire imposé et regrette de devoir en arriver là. Pour autant, cela illustre ce que vivent des centaines d’Ulissiens au quotidien et depuis des années…

À venir...

Le futur conseil inter-quartier Orsay-Les Ulis devrait ouvrir la possibilité pour tous d’exprimer les enjeux mais aussi de comprendre les possibilités. Le dialogue est le socle indispensable à l’émergence d’une solution collective. Il a fallu un « électrochoc » symbolique pour y parvenir. Soyons confiants désormais sur la volonté partagée des deux villes voisines de trouver une issue favorable pour tous, Orcéens et Ulissiens. Nous espérons pouvoir compter sur la compréhension du Maire d’Orsay et des habitants de Mondétour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

Envoyer Twitter Facebook Google+
Haut de page

Filtrer par thèmes

Retour à la page d'accueil Haut de page