Ville des Ulis, terre de talents

www.lesulis.fr

Avenue d'Alsace : requalification totale et sécurisation

Travaux en cours Du 10 au 30 sept. 2017

Après l'avenue de Bourgogne, c'est maintenant au tour de l'avenue d'Alsace d'être rénovée dans sa globalité à partir de septembre jusqu'au printemps 2018.

Entretenir la voire, c'est sécuriser les circulations et améliorer la qualité de vie pour tous.

Réfection et mise aux normes
Réfection du revêtement (tapis de roulement), du stationnement (10 places supplémentaires), élargissement des trottoirs et passages piétons pour une accessibilité améliorée des personnes à mobilité réduite, mise aux normes des arrêts de bus (voir ci-dessous), marquage au sol, remplacement des barrières et potelets…

Sécurisation des entrées et sorties de résidences
Création de trois plateaux surélevés aux intersections de la rue de la Saône, de la rue de Belfort et de l’allée des Bathes. Objectif : réduire la vitesse dans ces zones de circulation croisées. Plus de sécurité pour les véhicules comme pour les piétons.

Optimisation énergétique du réseau d’éclairage public
La totalité des candélabres côté voirie passeront à un éclairage LED. L’intérêt ? Réduire la dépense énergétique, les coûts d’entretien (de plus en plus chers pour des mobiliers vieillissants) et garantir une durée de vie plus longue des ampoules, le tout avec un meilleur éclairage.

Circulation et stationnement perturbés à partir de septembre pour environ 8 mois.
L’avenue sera mise en sens unique, dans le sens Courdimanche > rond point d'Île-de-France. Ce sens est privilégié car il est celui qui a le moins d’impact sur les lignes de bus (lignes 2,3 et 21 maintenues sans incidence). Dans l’autre sens, les arrêts Champagne, Barceleau et Bathes de la ligne 5 seront temporairement fermés.

Le stationnement sera réglementé par tronçons en fonction de l’avancement du chantier.

[ Coût : 2,2 M.d’€ - Travaux réalisés par la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, pour le compte de la Ville.

Plan de déviation

ARRÊTS DE BUS EN LIGNE
C’est la préconisation du STIF* dans sa démarche de valorisation des transports en commun. Les arrêts de bus « en encoche » (emplacements dédiés à droite à l’extérieur de la voie de circulation) présentent parfois quelques inconvénients dans les voies de ce type : difficulté du bus à repartir (les véhicules ne respectent pas toujours la priorité au bus) qui engendre des retards sur la ligne et des risques pour les piétons, car les véhicules doublent le bus sans visibilité des passagers qui traversent devant le bus.
Le principe retenu est donc le point d’arrêt en « pleine voie » : zone d’arrêt du car sur la chaussée, sur son couloir de circulation. En présence d’un car en arrêt, les véhicules venant en sens inverse peuvent le croiser sans difficulté et ceux circulant dans le même sens peuvent le dépasser à vitesse réduite. Plus contraignant pour les véhicules derrière le bus qui doivent patienter, mais plus qualitatif pour la ligne et bien plus sécurisant pour tous.

*STIF : Syndicat des Transports d'Ile-de-France.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

Envoyer Twitter Facebook Google+
Haut de page

Filtrer par thèmes