Ville des Ulis, terre de talents

www.lesulis.fr

Un cadre de vie protégé

Le service des Espaces verts et les autres services municipaux mettent en place des actions pour améliorer la qualité de vie des Ulissiens. Ils agissent quotidiennement pour maintenir la biodiversité et la protection de l'environnement.

La protection de notre santé et de notre environnement

La gestion des espaces verts 

Dans le cadre de la gestion différenciée des espaces verts, qui consiste à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires (pesticides, produits chimiques) la ville a choisi de ne pas traiter systématiquement certaines zones en laissant pousser la végétation spontanément. Celle-ci est souvent injustement qualifiée de « mauvaises herbes ». Il n’existe pas de mauvaises herbes, mais de la végétation dite « spontanée », ou « non désirable ».

Pour information, un gramme de pesticide déversé au bord d’un ruisseau peut provoquer une pollution sur 10 kilomètres. La gestion différenciée améliore notre santé et favorise le développement de la biodiversité en ville.

Des méthodes alternatives sont également privilégiées pour éviter la consommation de produits non respectueux de notre santé et de l’environnement par la ville :

  • le désherbage est effectué à la binette et au deésherbeur thermique,
  • la mise en place de paillages (mulch) sur tous les massifs est réalisée pour limiter la pousse d’adventices, ou « mauvaises herbes ». Autres avantages : le paillage nourrit le sol, limite l’évapotranspiration et améliore sa structure grâce à une activité microbienne intense.

Aux abords des lacs et des espaces naturels, l’entretien est plus sauvage :

  • tonte haute et fauchage tardif, après nidification des oiseaux et montée à graines des herbes favorisant la végétation naturelle et la diversité biologique.
  • utilisation des ressources issues des lieux comme au Parc sud classé en Espace Naturel Sensible,
  • branchages laissés sous l’eau pour favoriser la reproduction de poissons.
  • le choix de végétaux adaptés à leur environnement et en fonction de leur développement, donc pérennes et nécessitant peu d’arrosage et d’entretien (taille limitée).

Le service Environnement et Espaces verts en quelques chiffres :

Ces deux services gèrent environ 36 km de voirie, 100 hectares d’espaces verts et boisés, 1 300 arbres d’alignement répartis sur 30 résidences, 3 parcs et les abords routiers. Ces services gèrent environ 63 agents, dont 26 jardiniers et 22 agents de propreté.

La lutte biologique intégrée aux serres municipales

Afin d’éviter de traiter systématiquement les plantes avec des produitsPredateurs d'insectes phytosanitaires (pesticides), la lutte biologique intégrée consiste à procéder à des « lâchers » réguliers de prédateurs en fonction de l’infestation du parasite. On soigne le mal par le mal en utilisant, pour chacun des insectes* indésirables, leurs prédateurs.

* le thrips, les acariens, l’aleurode, le puceron, les cochenilles.

La protection biologique intégrée permet de lutter contre les insectes ravageurs au sein même des parcs de la ville :

  • Des pièges à phéromones sur les marronniers pour lutter Pieges à Pheromonescontre leur principal insecte ravageur, la mineuse.
  • Des nématodes spécifiques se nourrissant de limaces (les oiseaux qui mangeaient des limaces empoisonnées devenaient stériles). Ils sont aussi utilisés dans la lutte contre les Othiorynques (au stade larvaire) dont les insectes adultes grignotent les feuilles en faisant des trous comme un poinçon.

La restauration 

« Du bio à la cantine » 

En moyenne 1 800 enfants fréquentent la restauration Restauration Bioscolaire chaque jour.

A chaque repas, deux composantes bio dont le pain sont intégrées dans tous les menus. Un repas bio est également proposé une fois par mois.

L’entretien des équipements

L’utilisation de produits d’entretien écologiques

La démarche projet du Service restauration vise à augmenter la qualité du service public :

- en limitant les risques de pollution ou de dégradation de l’environnement, 
- en diminuant les risques sanitaires pour les agents et les usagers des équipements publics. Produits d'entretien bio

Cette démarche s’accompagne également d’une amélioration des conditions de travail et d’une meilleure insertion sociale. Après, le test de différents produits d’entretien « écologiques »  dédiés aux nettoyages des locaux, cette démarche a été généralisée. Elle contribue à préserver l’environnement et la qualité des eaux mais surtout la santé des usagers, des locaux et du personnel d’entretien.

La gestion économique de l’eau

Horaires d'ouverture au public :

Tous les dimanches et jours fériés (exceptions : Noël et 1er janvier) : de 13h30 à 17h

Tél : 01 69 29 34 20

Récupération des eaux pluviales et gestion raisonnée des plantations.

Afin de réduire la consommation d’eau, les serres municipales de la ville utilisent des plantes peu gourmandes en eau et résistantes à la sécheresse pour le fleurissement des espaces verts de la ville. Une cuve de 15 m2 permet la récupération des eaux pluviales pour l’arrosage en serres. L’arrosage au goutte-à-goutte se fait pour la production de 600 potées fleuries par an et de 750 chrysanthèmes.

L’arrosage est programmé la nuit pour limiter l’évaporation des 500m2 de massifs fleuris.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

Envoyer Twitter Facebook Google+
Haut de page
Retour à la page d'accueil Haut de page